Retour sur quelques impressions de la 9ème TBN

mercredi 1er juillet 2015
par  Gérald Grimblot
popularité : 19%

Nous avons recueilli de nombreuses impressions auprès de nombreux contributeurs de ce bel événement en ce dimanche 31 mai 2015. Merci à tous pour vos remarques en espérant que la 10ème édition fasse rêver encore plus de personnes.

 

Jean-Jacques Salanave – Président des Girondins de Bordeaux – Natation : « Une très belle 9ème édition, bien intégrée dans la fête du fleuve, une équipe de bénévoles vaillante et enthousiaste a grandement contribué à cette réussite ! La joie des participants... le stress des départs... la dérive fluviale... la boue envahissante... et cet air flottant de "vivement l’an prochain" pour la 10ème, le podium à peine terminé ! Un bel évènement bordelais, vive les Girondins ! »

 

Catherine Grojean - brief des nageurs : « Nager 1700m n’est pas en soit une grosse difficulté. Mais faire cette distance dans un fleuve réputé pour ses courants forts et faible visibilité pour s’orienté relève d’avantage d’une volonté de participer à une aventure hors du commun. Ils étaient 500 à le faire pour la plupart des nageurs loisirs 2/3 et confirmés 1/3 de la métropole Bordelaise. Joli trait d’union entre toutes générations hommes et femmes et tout niveau. Très attentifs aux consignes de sécurités avant le départ, un peu stressés mais tellement heureux au retour les yeux brillant de bonheur et parfois même surpris de leur audace ! Je l’ai fait je l’ai fait je suis heureux ! C’est pour ces regards chargés de bonheurs que la centaine de bénévoles organisateurs encadrants et sécurité aiment tout autant s’engager que les nageurs dans cette traversée de Bordeaux à la nage. »

 

Yann Brochen - comptage des courageux au départ et des champions à l’arrivée : « Chaque année, c’est un immense plaisir de voir tous ces bonnets de bains et ces combinaisons descendre sur le ponton d’honneur. Une question d’orientation, une autre sur la gestion de course, une combinaison à ajuster, une photo... Tous les participants ont leur particularité et tous semblent stressés au départ alors qu’à l’arrivée, les sourires ne trompent pas. C’est un immense privilège de pouvoir vous conseiller et de vous admirer nager ! Bravo à tous et à l’année prochaine pour cette 10ème édition. »

 

Michel – responsable de la buvette : « Nous n’avons recueilli que des retombées positives sur l’organisation en général, aussi bien de la part des nageurs que des différents visiteurs. Pour nous c’est une réussite totale clôturée par une paëlla appréciée de tous les convives. Seul bémol, mais qui n’est en rien imputable à l’organisation, nous étions éloignés du reste de la fête dans un espace exigu, bien des personnes ont du rater cet évènement. Mais encore une fois belle traversée, belle réussite. »

 

Chloé (sauvetrice) : « Expérience unique ! Comme tous les ans, c’est un plaisir de prendre part à cet évènement et son organisation. Moment grandiose avec des nageurs expérimentés ou non, mais qui ont tous une grande reconnaissance envers nous, sauveteurs. »

 

Florence – Bateau des nageurs : « La journée de la Traversée de Bordeaux à la Nage, c’est comme une parenthèse qui s’ouvre et se referme au gré des Fêtes du Fleuve et du vin et au gré des marées…

Plusieurs adjectifs me viennent en évoquant l’édition 2015 :

Tout d’abord, c’était matinal : rdv à 4h30 chez le boulanger pour le petit dej’ des premiers participants…

Ensuite ce sont des moments sensationnels et extra ordinaires, de partage, très riche humainement.

Enfin c’est … symphonique : un temps de convivialité avec ses nombreuses joies et … ses quelques inquiétudes extrêmement bien orchestrés par Marc.

Alors merci à tous et un grand bravo général aux organisateurs, aux bénévoles, aux partenaires et surtout aux héros du jour : aux participants ! RDV à tous avec grand plaisir pour la prochaine édition. »

 

Meg Johnsen Ducom – Mascaret : « Excitation inévitable au départ (anticipation que je n’arrive toujours pas à maîtriser, même après toutes ces années). L’eau cette fois-ci est plus proche de la température de l’air, donc saisi un peu moins le corps. Proximité bizarre d’autres nageurs dans la mesure où on ne les voit pas ; c’est le bras, le torse, le pied qui entrent en contact physique avec toi et te rappelle que tu n’es pas seul. Présence toujours rassurante des MNS que tu aperçois du coin de l’œil. Interrogations habituelles (Vais-je y arriver ? Où est-il ce drapeau rouge ?), puis la bouée qui fait son travail. Surtout, cette eau de la Garonne qui te soulève avec ses vagues et son courant, qui te porte, qui te pousse, qui te berce ; et tu trouves un rythme dans la nage (Lève la tête, regarde les détails des berges, prend ta place au milieu de ce fleuve artère de ta ville). La fin arrive vite (Elle est où, cette arrivée ? Quand est-ce que je pose mes jambes ? Jusqu’où descend cette boue ?). Créatures de l’imaginaire, on sort de la vase profonde, ralenti, des salamandres sombres. Une main nous est tendue. On remonte la pente, nos jambes ne sont plus habituées à la terre. L’éternité de la traversée s’est terminée bien trop vite. »

 

Un documentaire a été réalisé par Vis Le Fleuve avec le témoignage de Meg : Cliquez ici pour voir le reportage

 

Sophie Danthez – Association Laurette Fugain : Encore une très belle édition avec un accueil toujours aussi chaleureux de toute l’équipe ! La formule petit déj compris est top !!Toute notre équipe violette a été conquise par votre événement ! Déjà 6 nageurs prêts à replonger l’année prochaine ! Nous sommes heureux de votre soutien à chaque édition !

Encore un grand Merci à vous de nous permettre de promouvoir notre association. 

 

Isabelle Champion - Bouchons Vaseux : « Merci de toute cette organisation, c’était très joyeux et très bien organisé, bravo ! J’ai des collègues de mon labo qui veulent faire la traversée l’année prochaine ! »

 

Danielle Lalanne - Bouchons Vaseux : « L’épreuve matinale fut tonique et très sympathique. Merci à tous pour organiser cet évènement en toute convivialité et pour votre disponibilité et la bonne humeur de tous ! A l’année prochaine ! »

 

Cédric Brassier – Bouchons Vaseux : « Merci de nous avoir entraîner avec une totale liberté de pensée AQUATIQUE vers un nouvel âge reminiscent... avec en prime une arrivée en Jet. Merci également à tous les cuisiniers du barbec’, vraiment très sympa. Mais le pire dans tout ça c’est qu’on y reviendra l’année prochaine. Le dossard 448 vous souhaite une bonne semaine… à enlever ce p… de numéro sur la main ! »

 

Ewa Pasiorowski - Estey : « Bravo et merci pour cette superbe traversée ! Ambiance, sécurité, organisation au top ! On se revoit l’année prochaine... avec le sourire et on chantera encore plus fort. Bravo à tous et surtout la super team des bonnets verts de la vague ESTEY ! »

 

Cédric Chaumont – Ragondins : « Super organisation comme d’habitude. Je reviendrai l’an prochain pour ma 8ème édition !!! Bravo aux organisateurs et aux bénévoles ! »

 

Elisabeth Marcadet - Estey : « Je faisais partie des bonnets vert de la vague ESTEY, c’est nous les meilleurs !! RDV l’an prochain pour les 10 ans et un très grand MERCI à Catherine Grojean qui m’a fait faire des progrès énormes grâce à ses conseils qui m’ont permis de monter sur le podium des vétérans ! »

 

Antoine Laurendeau – 18 ans et vainqueur de la traversée pour la 3ème fois consécutive : « Ça fait 3 ans que je la fais et c’est toujours un plaisir de la faire ! Ça nous change de nos carreaux quotidiens aux Girondins - natation ! Un petit bain de boue et une grande dose de plaisir pour une traversée dans la joie et la bonne humeur. »

 

Anthony Rechal (2eme garçon), 18 ans - Girondins de Bordeaux : « Pour avoir fait beaucoup de compétition en eau libre, je trouve que la traversée est bien organisée. L’arrivée est un peu difficile, il faudrait peut-être faire une arrivée dans l’eau pour sortir tranquillement puisque résultat des participants se blessent. L’eau n’était pas si froide que ça, voir presque pas. De plus, ça crée une bonne ambiance permettant à des nageurs loisirs de faire une petite compétition avec des nageurs de tout niveau. Cela pousse les spectateurs à participer par la suite. »

 

Gabriel Dabbagian (7eme garçon), 16 ans - Girondins de Bordeaux : « La traversée, c’est particulier malgré la vase, l’eau froide et marron et les quelques branches, c’est toujours intéressant de se confronter à de nouvelles épreuves. Ca permet surtout de varier par rapport aux compétitions habituelles et de garder une très bonne ambiance au sein du club ! »

 

Luna Salanave (2ème fille), 16 ans - Girondins de Bordeaux : « La Traversée de la Garonne à la nage c’est sur que c’est un peu effrayant, l’eau est froide et terne, l’entrée dans l’eau est particulièrement saisissante... Mais l’adrénaline qui déferle dans tout mon corps au moment où je relève la tête après avoir sauté et la fierté d’avoir relier les deux rives me poussent chaque année à y participer ! Ce qui me plait beaucoup, c’est m’arrêter au milieu de la Garonne et de regarder un peu autour de moi, voir les quais, les ponts, les façades... Voir Bordeaux d’une vue inhabituelle ! »

 

Marie Biz (3ème fille) 18 ans - Girondins de Bordeaux : « Toujours au top, une expérience formidable ! La vase était plus agréable cette année ! Les organisateurs toujours cool, il est vrai qu’il n’est pas facile de nager avec des personnes avec des personnes ayant un physique plus important, ce serait peut-être d’être moins nombreux dans la dernière vague. Le jet d’eau et les douches seront à nouveau les bienvenus l’an prochain ! Merci ! »

 

Nolwenn Duizabo (4eme fille) 18 ans - Girondins de Bordeaux : « La Traversée de la Garonne c’est une expérience que l’on ne peut pas s’imaginer à l’avance. Partagée entre un sentiment d’appréhension et d’envie, on se demande souvent si l’on sera capable de nager avec les courants. Au final, ce sont tous ses petits moments d’angoisse qui font de ce défi quelque chose d’unique. L’organisation et l’ambiance sont au rendez vous. Quel plaisir pour les parents, époux/épouses, amis de nageurs de recevoir en instantané le temps de ce dernier.

 

Cet événement m’a permise avant tout de me rendre compte, après voir bu pendant 1700 mètres la tasse, que l’eau de la Garonne est loin d’être aussi sale qu’on le prétend ! »

 

Merci à tous les organisateurs, bénévoles, participants et au public qui ont rendu cette édition de la Traversée de Bordeaux à la nage mémorable !